Luc Ferry : « Sarah Halimi et le chichon de l’impunité »

Par Luc Ferry

jeudi 22 avril 2021, par Desinfos

Le message envoyé par le jugement de l’assassin de Sarah Halimi est terrifiant, il banalise l’antisémitisme. L’acte commis par l’assassin n’avait pourtant rien de « fou ».
Comme l’a expliqué ici même, calmement mais arguments forts à l’appui, le grand rabbin de France, Haïm Korsia, notre justice ne s’est pas honorée en couvrant d’un voile d’innocence le meurtre atroce et clairement antisémite de Sarah Halimi. Dans ce jugement, trois fautes lourdes ont été commises : d’abord en tenant les avis des psychiatres pour « scientifiques », ce qui est une plaisanterie : la psychiatrie, comme la philosophie, est tout sauf une science, les biais idéologiques y sont omniprésents, à preuve le fait que sur les trois rapports, l’un concluait à une simple « altération du discernement » du meurtrier, tandis que les deux autres parlaient d’« abolition », ce qui plaidait pour l’impossibilité de le juger.


Voir en ligne : https://www.lefigaro.fr/vox/societe...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil