Sarah Halimi : une question tout de même,

par Michèle MAZEL

vendredi 16 avril 2021, par Desinfos

Voir en ligne : https://terre-des-juifs.com/2021/04...

La décision du 14 avril de la Cour de cassation a mis fin à quatre années de bataille juridique. La cause est donc entendue. Kabili Traoré qui, le 4 avril 2017, a pénétré dans la chambre de sa voisine, paisible retraitée de 65 ans, l’a frappée avec violence en proférant des imprécations et a causé sa mort en la jetant par la fenêtre ne sera pas jugé. Trois experts psychiatriques sont arrivés à la conclusion que, au moment des faits, l’assassin, sans antécédents psychiatriques mais au casier judiciaire lourdement chargé, « était sous l’emprise d’une bouffée délirante aiguë ». Que voulez-vous, expliquent les spécialistes, sa capacité de discernement était abolie du fait d’une consommation de cannabis qui allait jusqu’à quinze joints par jour.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil