Allègements pour Moshé Katsav

israelinfos.net

vendredi 29 juin 2007

Fin du combat judiciaire du Président de l’Etat qui a indiqué qu’il a accepté d’avouer avoir « étreint et embrassé une des plaignantes par affection ». Un compromis juridique a ainsi pu être obtenu entre les avocats de la défense et le Procureur général permettant à Moshé Katsav d’éviter de purger une peine de prison ferme et d’être inculpé de viol.


Voir en ligne : Lire l’ensemble de la revue de presse de « israelinfos.net »

« Je suis fatigué et ma famille détruite. Je n’avais plus de force pour un combat devant les tribunaux, alors j’ai avoué (...), mais je n’ai aucun doute que la justice finira finalement par voir le jour » a déclaré le premier citoyen d’Israël à ses proches. Pourtant assuré du soutien inconditionnel de sa famille quelque soit sa décision, il a néanmoins indiqué « avoir préféré économiser des millions de shekels assurer sa défense en faisant des aveux partiels ». Katsav a par ailleurs accusé la presse de lui avoir fait un lynch impitoyable durant toute cette affaire.

Le nouvel acte d’accusation, signé jeudi peu avant midi, sera présenté au Tribunal de Jérusalem la semaine prochaine. Le Président, encore officiellement en fonction jusqu’au mois de juillet, y est mis en cause dans trois cas de harcèlement sexuel, et se verra infliger une peine de prison conditionnelle et un dédommagement financier aux plaignantes. Moshé Katsav devra également présenter sa démission à la Présidente de la Knesset Dalia Itsik.

Répondant aux nombreuses critiques formulées sur la réduction dramatique des chefs d’accusation, Meny Mazouz a indiqué que par ses aveux, le Président passait du statut de premier citoyen de l’Etat, à celui d’accusé d’actes indécents le rendant objet de discrédit et déshonneur personnels et publics. Le Procureur a également déclaré que deux paramètres avaient essentiellement influé sur sa décision : La difficulté d’apporter des preuves tangibles, principalement à cause de l’obsolescence de plusieurs des cas, et l’intérêt public des aveux de Moshé Katsav.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil