Le Directeur général de l’UNESCO est préoccupé par la proposition de boycott des institutions universitaires israéliennes

Communiqué de Presse de l’UNESCO

jeudi 28 juin 2007

Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a exprimé aujourd’hui sa préoccupation face à la proposition, faite le 30 mai dernier par le Syndicat britannique des collèges et des universités (UCU), de boycott des institutions académiques israéliennes. Cet appel au boycott circule actuellement dans toutes les branches locales de l’UCU pour discussion.


« Dans des situations de conflit, toute opportunité de renforcer les perspectives de paix et de dialogue - si petite soit-elle - doit être saisie.

La libre circulation des idées et des connaissances, qui est derrière toute activité intellectuelle, est vitale pour le travail et les institutions académiques.

Il incombe aux universitaires de recueillir, traiter et distribuer l’information et ces tâches sont nécessaires pour la construction de sociétés démocratiques, stables et prospères. Nous devons préserver l’universalité de la recherche, de l’échange et de l’apprentissage, mais aussi soutenir toutes les activités académiques communes qui nourrissent le partage d’expériences et l’expertise.

Si nous croyons vraiment à la nécessité de promouvoir une paix durable, la démocratie et le développement, je crois que nous avons la responsabilité morale de partager le savoir et de promouvoir la compréhension.

La coopération universitaire internationale n’est pas un luxe, c’est une nécessité. Nous devons donc continuer de soutenir au sein des sociétés civiles tous les efforts visant à entretenir les contacts dans l’esprit de respect mutuel et de compréhension qui caractérise des relations pacifiques ».


La revue des infos

Mots-clés

Accueil