Quarante-neuvième jour : où est le mal  ?

mardi 8 décembre 2020, par Desinfos

49e jour. Les réquisitions des deux représentants du Parquet national antiterroriste ont duré toute la journée d’hier, et continueront aujourd’hui. Elles étonnent.
Comment se caractérise une culpabilité en matière d’association de malfaiteur terroriste  ? «  On ne peut exiger une preuve absolue », dit Julie Holveck, l’un des deux avocats généraux qui, avec Jean-Marie Bourlès, portent l’accusation. Il suffira, nous dit-elle d’emblée, que les magistrats de la cour en aient «  l’intime conviction ».
Tâche ardue, périlleuse, et qui relève au mieux de la gageure, tant les « angles morts » selon les propres termes de Julie Holveck, donnent peu de visibilité dans cette affaire qui, comme on a pu le constater en trois mois d’audience, manifeste avant tout des zones d’ombre, des parties inachevées, des parties soigneusement rendues illisibles à force de mensonges, de dénégations, de versions raturées et réécrites par des accusés qui se cramponnent au flou qui les préserve.


Voir en ligne : https://charliehebdo.fr/2020/12/pro...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil