Entre Charlie Hebdo et Jean-Luc Mélenchon, le divorce est consommé

Par Sophie de Ravinel | Le Figaro.fr

mardi 22 septembre 2020, par Desinfos

Fabrice Nicolino, journaliste à Charlie Hebdo, n’a pas mâché ses mots, fustigeant « les grands esprits qui défendent la liberté à Pétaouchnock ou en Biolérussie » mais « s’en foutent qu’un journal vive en état de siège dans Paris ».
Face à la cour d’assises spéciale de Paris, le 9 septembre, Fabrice Nicolino, journaliste à Charlie Hebdo depuis 2009, ne mâche pas ses mots. Il a reçu trois balles de la kalachnikov de Chérif Kouachi le 7 janvier 2015. Il avait déjà été blessé lors d’un précédent attentat islamiste à Paris, en 1985. Cinq ans après, sa colère est intense contre « les grands esprits qui défendent la liberté à Pétaouchnock ou en Biolérussie » mais « s’en foutent qu’un journal vive en état de siège dans Paris ».


Voir en ligne : https://www.lefigaro.fr/actualite-f...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil