Pour les survivants de l’Hyper Cacher, le silence, la peur et l’amertume

Par SudOuest.fr avec AFP

lundi 21 septembre 2020, par Desinfos

Peu de survivants de l’attaque terroriste de l’Hyper Cacher s’exprimeront lundi au procès des attentats de janvier 2015. La plupart ont préféré garder le silence par peur, par méfiance et pour certains par amertume.
« Ce sont des gens brisés », qui « ont eu le sentiment d’avoir subi, à ce stade, l’injustice de l’oubli », explique Me Patrick Klugman, un des avocats des parties civiles, alors que s’ouvre lundi devant la cour d’assises spéciale de Paris la séquence de la meurtrière prise d’otages dans la supérette casher de la Porte de Vincennes.


Voir en ligne : https://www.sudouest.fr/2020/09/19/...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil