Deux blessés graves dans un attentat à Jérusalem Est

Yael Ancri | Arouts 7

dimanche 27 mai 2007

Un garde frontière et un gardien ont été blessés par les tirs de deux terroristes palestiniens à côté du quartier Armon Hanatsiv de Jérusalem, dans le secteur périphérique de Jérusalem. Deux équipes du Maguen David Adom ont octroyé de premiers soins aux blessés sur les lieux de l’attentat.


Les forces de sécurité ont riposté à l’attaque des deux terroristes palestiniens et ont réussi à les éliminer. Un passant palestinien a été très grièvement blessé dans les échanges de tirs. Il a reçu des soins des équipes du Maguen David Adom. Il a succombé à ses blessures un peu plus tard.

L’un des blessés israéliens a été atteint dans les membres et le second à la poitrine et dans le dos. Ils ont tous deux été évacués à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem. Leur état est qualifié d’assez sérieux, voire grave. Ils étaient conscients lorsqu’ils ont été pris dans l’ambulance. Les forces de sécurité arrivées sur les lieux ont ratissé le secteur, à la recherche d’éventuels complices.

L’attentat s’est produit peu avant 20 heures 30, dans la partie la plus à l’est du quartier Armon HaNatsiv, à la limite du quartier Sheikh Saïd, dans la périphérie de Jérusalem. Les terroristes ont ouvert le feu contre les forces de sécurité des gardes frontières postés à cet endroit, pour surveiller les travaux de construction de la clôture de sécurité.

Les ‘‘cellules de la Nouvelle’’ des brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du Fatah, ont revendiqué l’attentat. De source palestinienne on indique que cette cellule terroriste est affiliée au Hezbollah. Si le groupe est réellement responsable de l’attentat, il pourrait avoir reçu l’ordre de le perpétrer de l’organisation terroriste chiite libanaise.

Le commandement de la région centre suit ces derniers jours de très près ce qui se passe sur le front sud. La principale inquiétude du commandement centre est que les organisations terroristes augmenteront leurs activités à la lumière des opérations de Tsahal dans la bande de Gaza. « Les organisations terroristes n’ont pas besoin de prétextes pour agir, ils exploiteront n’importe quelle occasion pour perpétrer un attentat, a indiqué une importante source militaire de Judée Samarie. Il a ajouté que « la bande de Gaza avait une grande influence. La bande de Gaza est une importante source de pression, tant du point de vue des instructions et de l’argent qui passe de la bande de Gaza en Judée Samarie. Nous estimons que plus cela ira mal à Gaza, plus la situation en Judée Samarie empirera et il y aura plus de tentatives d’attentat. »

Pour empêcher la réalisation de ces noires prévisions, les forces de sécurité opèrent dans le nord de la Samarie et ont arrêté ces derniers jours plusieurs terroristes du Hamas, dont des responsables de bureaux du cabinet palestinien et d’importants responsables supplémentaires. (Voir l’article "Tsahal arrête des chefs terroristes en Judée-Samarie" - Claire Dana Picard)


La revue des infos

Mots-clés

Accueil