Le Centre Wiesenthal s’ťlŤve contre la dťclaration faite ŗ Riad par le Premier ministre italien :

jeudi 3 mai 2007

« Les vies des victimes innocentes de la terreur rťpandue par le Hamas sont-elles moins importantes que celles de victimes des Brigades rouges ? »


Dans une lettre au Premier ministre italien, M. Romano Prodi, le directeur pour les relations internationales du centre Simon Wiesenthal, M. Shimon Samuels, a fait part de sa profonde pr√©occupation devant la d√©claration de M. Prodi faite √† Riad la semaine derni√®re : « Selon l’Unita du 22 avril, vous avez d√©clar√© que ’l’Italie se bat pour un Hamas d√©mocratique et coop√©ratif plut√īt que pour sa marginalisation d’autant que son √©limination para√ģt totalement irr√©aliste...’. Cette citation √©voque aussi votre accord avec la position saoudienne selon laquelle ’les Isra√©liens ne peuvent pas reconna√ģtre une partie d’un gouvernement et non l’autre ...’ »

M. Samuels a fait remarqu√© √† M. Prodi : « Si seulement l’Europe avait en 1932 isol√© la coalition allemande d√©mocratiquement √©lue qui incluait le parti nazi comme partenaire mineur ! ’Mein Kampf’, le manifeste d’Hitler appelant √† la destruction √©tait connu du public. Aujourd’hui, personne ne peut dire ignorer la Charte du Hamas qui pousse √† l’extermination. »

La lettre poursuit : « Le gouvernement palestinien d’union n’est pas comme la coalition autrichienne r√©cente et d√©mocratiquement √©lue, conduite par Haider et que l’Union europ√©enne a mis en quarantaine, alors qu’elle collaborait avec ses √©l√©ments non haideriens. L’Europe a superbement d√©cid√© de chasser Haider du terrain politique autrichien bien que son Parti du peuple soit nettement moins dangereux qu’un Hamas soumis au ’Jihad’. »

M. Samuels a ajout√© : « Le Quartette a pos√© le rejet palestinien du terrorisme comme condition au processus de paix au Proche Orient. A la suite de l’√©lection du Hamas, l’Union europ√©enne a ajout√© son propre engagement d’isoler le gouvernement palestinien jusqu’√† ce qu’il accepte les trois conditions suivantes : fin du terrorisme, acceptation des accords ant√©rieurs, reconnaissance d’Isra√ęl comme partenaire pour la paix. L’Union europ√©enne a inscrit les deux ailes du Hamas, la politique et la militaire, sur la liste des organisations terroristes. En fait, et juste ce mercredi, le Hamas n’en a pas moins revendiqu√© le lancement de 40 missiles et 70 mortiers durant le week-end sur Isra√ęl. Le Premier ministre Ismail Haniyeh a publiquement et sans honte annonc√© la fin par le Hamas de la tr√™ve avec Isra√ęl, qui est r√©guli√®rement viol√©e. »

« Ainsi, Monsieur le Premier ministre, vous soutenez ce cancer terroriste qui d√©truit tout espoir de paix en Palestine et qui est un mouvement id√©ologique mena√ßant la stabilit√© r√©gionale et globale. »

Rappelant que « l’Italie avait soutenu une guerre sans compromission avec les Brigades rouges qui √©taient √©closes sur son propre territoire, et ce jusqu’√† l’√©crasement de ce terrorisme et sa ’repentance’ », M. Samuels a demand√© : « Pourquoi l’Italie violerait-elle alors ses obligations envers le Quartette et l’Union europ√©enne ? La vie des victimes innocentes du terrorisme palestinien a-t-elle moins de prix que celle des victimes des Brigades rouges ? »

Le centre Wiesenthal a demand√© √† M. Prodi qu’il se rende compte « √† quel point se montrer conciliant avec le Hamas encouragerait in√©vitablement ce dernier √† commettre d’autres atrocit√©s », et donc « lui demande de r√©tracter publiquement sa d√©claration de Riad lourde de responsabilit√© morale quant √† ses cons√©quences. »


Les textes

Mots-clés

Accueil