Israël accuse le Hamas de planifier des attentats au Canada 

OTTAWA (Reuters)

samedi 6 décembre 2003

L’ambassade israélienne au Canada a affirmé vendredi qu’un Canadien d’origine palestinienne avait avoué se préparer à commettre des attentats au Canada au nom du groupe militant Hamas, mais Ottawa a dit ne rien savoir des aveux présumés.


D’après l’ambassade, Jamal Akkal, 23 ans, aurait dit jeudi devant un tribunal israélien qu’il était « un membre de la nouvelle cellule militaire du Hamas en Amérique du Nord » formée pour assassiner des responsables juifs et israéliens.

Un porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères a affirmé ne rien savoir de cette confession et jugé « dérangeant et incompréhensible » le fait que l’ambassade commente ce dossier alors qu’Akkal est toujours sous enquête.

Les avocats de la défense ont accepté de prolonger de 15 jours l’enquête sur Akkal lors de sa comparution jeudi, a indiqué le porte-parole canadien, ajoutant que deux responsables consulaires canadiens étaient présent à l’audience.

Les autorités israéliennes ont arrêté Akkal le mois dernier et le soupçonnent d’être un membre du Hamas.

L’ambassade israélienne a affirmé dans un communiqué vendredi qu’Akkal avait notamment envisagé des attentats à la voiture piégée ainsi que l’assassinat d’un diplomate israélien au Canada.

Selon l’ambassade, il s’agit de la première fois que le Hamas planifie de mettre à exécution de tels attentats au Canada et aux États-Unis.

L’avocat d’Akkal, Jamil al-Qhateb, a dit à la radio du réseau CBC qu’Israël avait fait usage de « torture psychologique » afin que son client passe aux aveux. Akkal aurait par ailleurs été gardé éveillé pendant 20 jours et a été forcé à signer un aveu en hébreu, une langue qui lui est inconnue, a-t-il ajouté.

La famille d’Akkal affirme qu’il s’était rendu dans les territoires occupés pour se trouver une épouse. Son avocat a ajouté qu’il avait admis avoir rencontré un homme qui pourrait avoir eu des liens avec le Hamas, en plus d’avoir tiré huit balles d’une arme automatique lors de son passage à Gaza.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil