A l’Assemblée générale de l’ONU, Simone Veil commémore la Shoah et met en garde contre le négationnisme

ONU

mardi 30 janvier 2007

« Le temps n’y peut rien ; c’est toujours la même émotion qui m’étreint lorsque je suis amenée à prendre la parole pour parler de la Shoah », a dit aujourd’hui l’ancienne ministre française Simone Veil, présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et rescapée du camp d’Auschwitz, à l’Assemblée générale, où elle a mis en garde contre le négationnisme.


Voir en ligne : lire l’article sur : http://www.un.org/apps/


Les textes

Mots-clés

Accueil