La Russie a livré de nouveaux missiles à l’Iran

(Reuters)

mercredi 17 janvier 2007

La Russie a livré de nouveaux systèmes de missiles anti-aériens à l’Iran et étudiera de nouvelles commandes d’armes défensives de Téhéran, a déclaré mardi le ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov.


« Nous avons fourni les systèmes modernes anti-aériens à courte portée TOR-M1 conformément à nos contrats », a dit Ivanov à des journalistes.

« Nous développons notre coopération militaire et technique avec l’Iran conformément au droit international et nous continueront à le faire », a-t-il souligné. « L’Iran n’est pas soumis à des sanctions et s’il veut acheter du matériel (...) défensif pour ses forces armées, pourquoi pas ? »

Une source proche du ministère de la Défense a déclaré par la suite à Reuters que la livraison du matériel, dans le cadre d’un contrat d’un milliard de dollars critiqué par les Occidentaux, n’était pas terminée.

La coopération russo-iranienne dans le domaine des armements et dans celui de l’énergie nucléaire civile est source de tensions entre Moscou et Washington.

« Nous ne pensons pas qu’il s’agisse d’un signal approprié à transmettre à Téhéran à ce stade, en particulier au moment où ils (les Iraniens) sont sous le coup de sanctions onusiennes pour avoir cherché à se doter de l’arme atomique et alors qu’ils continuent à braver les résolutions du Conseil de sécurité », a déploré Tom Casey, porte-parole du département d’Etat américain.

« Nous pensons également qu’il n’est pas souhaitable de voir un pays promoteur du terroriste recevoir une quelconque forme d’aide ou d’assistance dans l’armement. Et, comme nous l’avons déjà dit, l’Iran figure au premier rang de ces Etats promoteurs » du terrorisme, a-t-il poursuivi, reconnaissant toutefois qu’aucune résolution du Conseil de sécurité n’avait été violée.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil