Le conservateur du premier musée arabe du génocide des juifs indésirable en Iran

Le Monde

mardi 12 décembre 2006

Jusqu’au dernier moment, Khaled Mahamid a cru qu’il pourrait participer à la conférence de Téhéran sur la Shoah. Muni du livre et des brochures parfaitement documentés qu’il a consacrés à ce sujet, cet avocat arabe israélien se réjouissait à l’idée de jouer les trouble-fête à la manifestation patronnée par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.


Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.lemonde.fr/web/


La revue des infos

Mots-clés

Accueil