Le conseil municipal d’Angers a émis un vœu, lundi soir, contre le racisme et l’antisémitisme. Un vœu commenté par le maire et lu par le chef de file de l’opposition. Il a été voté à l’unanimité.

Jean-Michel Hansen - Ouest France

mercredi 26 novembre 2003

Des inscriptions antisémites ont été découvertes sur la porte d’un responsable de la communauté israélite angevine, le 26 octobre dernier.


Une plainte a été déposée au commissariat et, le jour même, le maire d’Angers, Jean-Claude Antonini, condamnait cet acte. Le conseil municipal s’est, à son tour, prononcé contre le racisme et l’antisémitisme. « Nous voulons témoigner notre solidarité, partagée par tous, avec la communauté juive d’Angers. Et mettre en garde les irresponsables tentés par cette folie, l’antisémitisme », a expliqué le maire, avant de laisser la parole à Laurent Gérault, leader de l’opposition.

Appel aux Angevins

Voici donc le texte intégral du vœu du conseil municipal : " Jusqu’alors épargnée, Angers a été à son tour le théâtre d’actes antisémites intolérables. Qu’ils soient l’œuvre d’inconscients ou d’idéologues importe peu et n’ôte rien à la gravité des faits : la situation internationale ne saurait justifier la dérive de quelques-uns.

Le racisme et l’antisémitisme ne reposent sur aucun fait objectif si ce n’est l’ignorance et la haine. Soucieux de la cohésion de notre société et la préservation de son modèle républicain, les élus du conseil municipal affirment pleinement leur attachement :

Par ailleurs, nous appelons les Angevins, dans l’unité du conseil municipal, à une vigilance de chaque instant pour refuser, au quotidien, ces dérives haineuses et leur demandons de s’unir autour des valeurs républicaines auxquelles ils sont attachés. "

Ce vœu, lu par le responsable de l’opposition, a ensuite été voté à l’unanimité des membres du conseil municipal. Dans l’espoir que de tels actes ne se reproduisent plus.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil