Sondage TNS Sofres sur le programme nucléaire iranien - 4 Français sur 5 ne font pas confiance à l’Iran sur son programme nucléaire et sont favorables à des sanctions de l’ONU

CRIF

dimanche 19 novembre 2006

Le Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF) a confié à TNS Sofres la réalisation d’un sondage sur les Français et le programme nucléaire iranien.
Ce sondage, qui a été publié dans le Parisien-Aujourd’hui en France du 19 novembre 2006, a été effectué les 8 et 9 novembre 2006, en face-à-face, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus.


Il en ressort les résultats suivants :

2 Français sur 3 pensent que le programme nucléaire iranien représente un vrai danger pour la France.

Ce programme nucléaire est également considéré comme un vrai danger pour Israël (88% des Français), pour les Etats-Unis (72% des Français), pour les pays arabes (71% des Français) et pour l’Europe (70% des Français).

80% des Français prennent au sérieux la menace du Président iranien de rayer Israël de la carte.

81% des Français ne font pas confiance aux dirigeants iraniens sur la nature de leur programme nucléaire. Ils pensent que les dirigeants iraniens veulent fabriquer la bombe atomique.

Ils ne croient pas les dirigeants iraniens lorsque ceux-ci disent que leur programme nucléaire est un programme civil pour la production d’électricité et que ce programme n’a pas pour objectif la fabrication d’une bombe atomique.

79% des Français sont favorables à ce que l’ONU prenne des sanctions contre l’Iran afin d’empêcher ce pays de fabriquer la bombe atomique.

En matière de sanctions de l’ONU contre l’Iran, une majorité de Français est favorable à l’arrêt des investissements en Iran (52% des Français sont favorables à cet arrêt et 33% sont défavorables).

Une majorité de Français est défavorable à l’exclusion de l’Iran de l’ONU (49% des Français sont défavorables à cette exclusion et 37% sont favorables).

Les Français sont plus partagés en ce qui concerne l’arrêt des importations de pétrole iranien et l’arrêt des exportations vers l’Iran, même si une légère majorité se dégage en faveur de ces sanctions (46% des Français sont favorables à ces 2 sanctions ; 40% et 41% y sont respectivement défavorables).

Au regard des résultats de ce sondage, le CRIF appelle la communauté internationale à adopter la plus grande vigilance et la plus grande fermeté au sujet du programme nucléaire iranien qui est perçu comme un vrai danger par une large majorité de Français.

Le CRIF appelle également la communauté internationale à avancer, au niveau de l’ONU, dans la définition d’actions et de sanctions qui rendront réelle et tangible la volonté d’empêcher l’Iran de se doter de l’arme atomique.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil