Une brève analyse des relations France - Hezbollah

Jeremy Ghez, Steve Danino - Afidora

samedi 23 septembre 2006

Voir en ligne : Lire sur : http://www.afidora.com/

Les armes se sont donc tues au Liban. Provisoirement, peut-être, tant l’issue militaire du conflit semble incertaine, et la résolution 1701 de l’ONU inapplicable en l’état. Certes, les derniers développements suggèrent fortement que le retrait israélien sera bel et bien assuré. Par ailleurs, le déploiement rapide de l’armée libanaise - 5000 soldats au 22 août - pourrait être interprété comme un signe positif. Toutefois, il reste une question en suspens : les intentions réelles du Hezbollah.



Les textes

Mots-clés

Accueil