La Syrie transfère toujours des missiles et leurs munitions au Hezbollah

Amos Harel, Correspondant d’Haaretz

dimanche 13 août 2006

La Syrie continue ses efforts pour transférer de grandes quantités de matériel de guerre, y compris des missiles, au Liban, dans un effort pour aider le Hezbollah dans sa guerre contre Israël, selon ce qu’a dit une source autorisée de la Défense à Haaretz samedi.


Voir en ligne : Lire l’article

Selon la source de Tsahal, l’armée de l’air a réussi partiellement à tarir les transferts d’armes, mais le service de renseignement montre que des convois d’approvisionnement ont réussi à traverser au Liban depuis la Syrie.

Des officiers supérieurs du service de renseignement et l’armée syrienne sont impliqués dans la contrebande d’armes, selon la source de Tsahal, qui dit qu’il est peu probable que cela continue sans l’appui explicite du régime à Damas.

Deux types spécifiques d’armes - des missiles antichars et les missiles qui sont employés contre les civils israéliens sont concernés.

Les niveaux alertes de l’armée syrienne, particulièrement sur le Plateau du Golan, sont à ses niveaux les plus hauts depuis la Guerre du Liban en 1982. L’état de préparation syrien est surtout sur la défensive, mais Tsahal n’exclut pas la possibilité que Damas amorce une opération terrestre limitée pendant les étapes finales de la guerre.

Un tel acte, d’un point de vue syrien, viserait à améliorer sa position vers la fin de la confrontation actuelle et forcerait Israël de commencer des négociations dans une initiative diplomatique plus large qui inclurait le retour du Plateau du Golan.

Une partie du déploiement défensif de Tsahal est censée résister à une telle menace, y compris le déploiement de missiles antiaériens à Haïfa et dans le Sharon pour intercepter les lancements possibles de Scud sol-sol syrien, des missiles balistiques visant les villes israéliennes.

Dans un autre développement, dans le combat récent, les forces de Tsahal ont découvert les corps d’un certain nombre d’hommes armés qui semblent appartenir aux Gardes de la Révolution de l’Iran. Aucun document d’identification n’a été découvert sur les corps, mais les tatouages suggèrent qu’ils appartiennent à la force iranienne.

Selon des sources de Tsahal, l’Iran a envoyé plusieurs dizaines de Gardes de la Révolution armés pour soutenir les rangs de Hezbollah.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil