La Ména reprend ses services après 3 heures d’interruption, due à la chute d’une Katioucha sur un câble haute tension à Kiriat Shmona.

Metula News Agency - 16h 00 locales

vendredi 4 août 2006

Kiriat Shmona, qui a subi un barrage de tirs de mortiers durant 90 minutes. Des suites de ces bombardements, une personne, grièvement blessée, a été héliportée sur l’hôpital Rambam de Haïfa. Deux autres civils sont soignés dans le Centre de soins avancé de Kiriat Shmona, dans un état modéré à sérieux.


Les dégâts sont importants.

A Metula, de nombreuses salves de Katiouchas se sont abattues depuis ce matin, sans faire de victimes mais en générant plusieurs incendies.

Dans la ville mixte - druze - chrétienne et musulmane de M’rar, dans la montagne, au nord-est de Tibériade, on compte deux nouvelles victimes.

Sur le front est, Tsahal a perdu 3 soldats lors de deux engagements distincts. Deux dans le village de Markabé et un à Taïbeh. Les forces poursuivent leur avance et attendent le feu vert du cabinet afin d’établir l’ensemble du front sur le fleuve Litani. L’armée de l’air israélienne a détruit des ponts reliant Beyrouth au nord du Liban afin de prévenir la fuite des terroristes battant en retraite.

Le Hel Avir a, d’autre part, bombardé de nouvelles positions intégristes à Beyrouth, quelques minutes seulement après que Nasrallah « prévienne » qu’il lancerait des Zilzal sur Tel-Aviv au cas où les Israéliens effectueraient de nouvelles frappes sur la capitale libanaise.

Nous avons officieusement appris que des messages avaient circulé de Jérusalem à Téhéran, avisant les ayatollahs qu’au cas où des missiles balistiques seraient tirés par ses supplétifs libanais, Israël en attribuerait la responsabilité directe à l’Iran, qui aurait à en subir les conséquences.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil