Galilée et nous

Rachel Samoul - Service d’Information - Ambassade d’Israël en Belgique et au Luxembourg

jeudi 3 août 2006

La guerre qu’Israël mène aujourd’hui n’est pas une guerre qu’elle a choisie. Au contraire.


L’homme de théâtre Yehoshua Sobol a écrit un article dans le journal Maariv qu’il a intitulé, « La Guerre de la légitimité ».

Dans un style imagé, il s’adresse aux Israéliens et il leur dit « Réveillez-vous, ôtez les bouchons de vos oreilles et écoutez avec attention le credo d’Ahmadinejad et de son valet Nasrallah. Les idées qu’ils expriment aujourd’hui sont leurs projets d’avenir pour vous et vos enfants  ».

Au moment où j’écris ces lignes Ahmadinejad déclare «  Bien que la principale solution soit l’élimination du régime sioniste, à ce stade, un cessez-le-feu immédiat doit être appliqué  », a souligné le président iranien, selon le site Internet de la télévision d’État. Les partisans du cessez-le-feu ne sont pas tous des pacifistes !

Dans son article, Yehoshua Sobol écrit « Dans une scène de la pièce « La vie de Galilée » de Bertolt Brecht, Galilée invite des hommes d’église à regarder dans son télescope pour leur démontrer la vérité de ses arguments. Les hommes d’Eglise refusent sa proposition tout en le raillant : Pourquoi regarder dans ce tube de cuivre ? Nous savons, parole d’Evangile, que le Soleil tourne autour de la Terre et non le contraire.

.. Six années durant, depuis la sortie du Liban, nous sommes restés somnolents devant la situation qui se créait de l’autre côté de la frontière, et nous avons refusé de regarder dans le télescope que la réalité nous tendait. Comme les hommes d’Eglise de la pièce de Brecht, nous avons dédaigné la réalité avec arrogance... »

Pour ne pas dédaigner, entre autres, l’un des pans de cette réalité complexe, nous vous vous proposons le témoignage audio d’une libanaise diffusé sur RTL-France le 1 août, qui dénonce la tactique du Hezbollah


Les textes

Mots-clés

Accueil