M. Guéhenno : « Une force internationale ne peut jamais imposer la paix de l’extérieur »

Propos recueillis par Philippe Bolopion - Le Monde

jeudi 3 août 2006

Une non-déclaration sur une non-force internationale.
Le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU déclare au « Monde » que le déploiement d’une force internationale devra être assorti d’un accord politique...


Voir en ligne : Lire sur : http://www.lemonde.fr/

Les Etats-Unis réclament le déploiement rapide d’une force multinationale au Liban, alors que, pour la France, un cessez-le-feu préalable s’impose. Qu’en pense l’ONU ?

Nous ne voulons pas arbitrer. Mais, pour qu’une force se déploie, il faut un arrêt des combats. Le secrétaire général de l’ONU ne cesse de le réclamer, car il voit l’immense tragédie qui se développe. Il voit qu’il est difficile de nouer les fils d’un processus politique sous les bombes. La communauté internationale est très unie sur l’objectif : un gouvernement libanais qui ait autorité sur tout son territoire et détienne le monopole de la force. Ce consensus a été le résultat du travail conjoint de la France et des Etats-Unis. Aujourd’hui, la question est de savoir comment y arriver...


Les textes

Mots-clés

Accueil