Opération de Tsahal dans la bande de Gaza

Communiqué de l’Ambassade d’Israël en France

mercredi 28 juin 2006

Les forces de Tsahal ont entamé, hier soir, une opération dans la bande de Gaza. Cette opération poursuit un but spécifique et est limitée dans le temps. Son objectif est de ramener l’Israélien kidnappé, Gilad Shalit, sain et sauf, de porter atteinte à l’infrastructure terroriste du Hamas, qui agit sans entrave, et d’empêcher la poursuite des activités terroristes depuis Gaza contre les civils en Israël.


Depuis dimanche, dès réception des premiers rapports concernant l’enlèvement de Gilad Shalit, Israël a exploité toutes les voies diplomatiques à sa disposition et a donné à Mahmoud Abbas l’occasion d’agir pour libérer le jeune israélien.

Dans ce cadre, la Ministre des Affaires étrangères, Tsipi Livni, s’est entretenue avec des dizaines de ses homologues du monde entier. Lors de ces conversations, Mme Livni a fait comprendre que si Israël a, en effet, donné la priorité aux efforts diplomatiques, il ne tolérera pas le fait qu’un Israélien soit gardé en otage par le Hamas. Elle a ajouté que le gouvernement israélien est responsable de la sécurité de ses citoyens et utilisera tous les moyens pour assurer la libération de l’Israélien kidnappé.

Israël a lancé cette opération après de longues semaines de tirs incessants de roquettes Qassam depuis la bande de Gaza contre des civils israéliens en territoire israélien, après l’enlèvement de Gilad Shalit, et après l’échec des efforts diplomatiques visant à sa libération.

L’inquiétude pour le sort de Gilad Shalit est croissante. Il s’agit d’une question humanitaire de la plus haute priorité.

Israël n’a pas quitté la bande de Gaza pour y retourner. Cependant, Israël ne peut accepter une situation dans laquelle ses citoyens sont attaqués sur son propre territoire, jour et nuit, et c’est pourquoi il agit en usant de son droit à l’autodéfense.

Israël est obligé d’agir seul étant donné la situation : l’Autorité Palestinienne est contrôlée par une organisation terroriste qui a revendiqué l’attaque au cours de laquelle Gilad Shalit a été enlevé ; il s’est avéré que le Président de l’Autorité Palestinienne n’est pas capable d’assurer la libération de Gilad Shalit ni d’empêcher les tirs de roquettes Qassam.

Cette opération peut se terminer immédiatement ; ceci ne dépend que de la libération de Gilad Shalit.

Dans le cadre de cette opération, tous les efforts seront faits pour éviter de porter atteinte à des civils innocents. L’objectif de cette opération n’est pas de punir la population palestinienne, mais d’atteindre un objectif militaire précis.

Israël exprime son espoir que la communauté internationale continuera de faire pression sur l’Autorité Palestinienne, sur l’organisation terroriste du Hamas et sur tous ceux qui la soutiennent, afin de parvenir à la libération de Gilad Shalit et d’éviter ainsi toute détérioration supplémentaire de la situation.
 


La revue des infos

Mots-clés

Accueil