Les principaux points de « l’initiative des prisonniers »

samedi 10 juin 2006

Le « document d’entente nationale » que Mahmoud Abbas va soumettre à référendum a été élaboré par des cadres des principaux mouvements palestiniens emprisonnés en Israël. Il comporte une reconnaissance implicite de l’Etat hébreu.
Ce document, que le mouvement islamiste Hamas a refusé de prendre à son compte durant un « dialogue national » entre les factions, prévoit notamment la fin des attentats en territoire israélien et la création d’un Etat palestinien dans les territoires occupés en 1967, ce qui revient à une reconnaissance implicite d’Israël.


Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.desinfos.com/

Le document a été mis au point par Marwan Barghouthi, le chef du Fatah en Cisjordanie, Abdelkhaleq Al-Natché, un haut responsable du Hamas, Abdelrahim Mallouh, numéro deux du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Bassam Al-Saadi, un dirigeant du Jihad islamique et Moustapha Badarneh du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP).

Tous sont détenus dans des prisons israéliennes.

Voici les principaux points du texte :

Le peuple palestinien s’emploie à la libération de sa terre et à la réalisation de ses droits à la liberté, au retour (des réfugiés), à l’indépendance et à l’autodétermination avec la création de son Etat indépendant sur tous les territoires occupés en 1967 avec Al Qods comme capitale.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil