Terrorisme : deux Israéliens blessés en Samarie et vive tension à Jérusalem

Alexandre Yudkewicz - Arouts 7

vendredi 19 mai 2006

Voir en ligne : Source : http://www.a7fr.com/

Les résidents de Jérusalem étaient sous tension ce jeudi. Les services de sécurité estimaient qu’un terroriste avait franchi les barrages permanents des entrées de la capitale et s’y trouvait quelque part, en route pour perpétrer un attentat suicide.


Le niveau d’alerte maximal a été décrété en début d’après-midi dans la capitale, après que les services de renseignement aient fait connaître une alerte ‘chaude’ à l’attentat. Les barrages ont été renforcés aux entrées de la capitale. Puis, le niveau d’alerte a été réduit avant que d’autres informations ne conduisent les forces de sécurité à ériger de nouveau des barrages, essentiellement au nord de la capitale, à l’entrée de la ville vers Tel-Aviv et au carrefour de la ‘Colline française’ (‘Guiva HaTzarfatit’). Après de vaines recherches et suite à un nouveau point, l’état d’alerte a été levée. On reste néanmoins vigilants aux abords de la capitale.

Le terrorisme qui a épargné Jérusalem n’a pas ménagé la Samarie : deux israéliens ont été blessés dans un attentat à l’arme automatique perpétré sur la route N°5 qui traverse la Samarie d’est en ouest.

Le couple, âgé d’une quarantaine d’années, qui circulait entre Tsomet Tapouah, l’intersection entre la route trans-Samarie (est-ouest) et la route n°60 (orientée nord-sud), a été hospitalisé à l’hôpital Belinson, à Petah-Tikvah. La femme est légèrement atteinte, tandis que le mari l’a été plus sérieusement et a dû être opéré d’urgence.

De nombreux renforts militaires ont été mobilisé dans le secteur de l’attentat pour ratisser le terrain à la recherche des terroristes. Il n’est pas encore certain s’il s’est agit d’un tir à partir d’une position embusquée ou bien si les terroristes ont opéré à partir d’une voiture en mouvement.

Réagissant à l’attentat, le Président du Conseil régional de Samarie, également dirigeant du Conseil de Yésha, Benzi Liberman, a déclaré que « nous vaincrons le terrorisme seulement lorsque nous saurons l’affronter face à face. »


La revue des infos

Mots-clés

Accueil