Nucléaire iranien : l’option militaire israélienne

Ram Zenit - http://politiquearabedelafrance.net/

dimanche 12 mars 2006


Une intervention donnée à l’Institut Hudson à Washington par le précédent chef d’Etat Major de Tzahal, le Général Moshé (Bougui) Ya’alon, a fait la Une des journaux israéliens, ce week-end.

Sous le titre « Contrer la menace iranienne - existe-t-il une option israélienne ? », Ya’alon aurait dévoilé une part des possibilités militaires du pays directement menacé par l’Iran.?

Il n’est pas de mon propos, ici, de m’associer aux voies offusquées de la presse pour qui la mise en lumière des capacités israéliennes est une atteinte aux secrets d’Etat ! Mon but est de cerner les composantes militaires et stratégiques d’une action violente contre l’Iran, telles qu’elles apparaissent dans les relations faites par la presse sur cette intervention de « Bougui » Ya’alon.?

A ce propos plusieurs remarques doivent être faites :

a. Les efforts iraniens pour atteindre une capacité militaire nucléaire se déroulent depuis plus de 20 ans ! Alors que les autres pays à capacité nucléaire ont mis moins de 10 ans pour parvenir à leur but.?

b. Si le but de l’opération est limité à un retard du programme iranien, il est sous-entendu qu’un changement de régime est prévu dans un lapse de temps acceptable et dans une direction moins extrémiste ?

c. De plus il est sous-entendu que les sites nucléaires ne sont pas tous connus et que les cibles ne sont pas forcement des sites nucléaires.?

Ce système est en développement conjoint avec les USA, après la suppression, sous la pression américaine, du projet « Lavi », avion d’attaque développé par l’IAI (Israël Aircraft Industry).

L’Iran mettrait en œuvre le Hezbollah et les Palestiniens dans des attaques concertées sur le maximum de territoires israéliens. Rappelons ici que le Hezbollah a des capacités offensives sur tout le nord du pays avec des fusées de moyenne portée, reçues d’Iran via la Syrie, pouvant atteindre Haïfa et ses industries chimiques.?

L’exposé de Ya’alon vient contredire les évaluations faites à Washington quant à l’option militaire israélienne face au problème nucléaire et aux menaces iraniennes :

une étude commandée par Washington aurait montré, il y a peu,

Il semble donc que les militaires et autres experts américains et occidentaux soient pris dans leur paradigmes quant aux opérations militaires d’envergures : il est certain qu’un petit pays, aux moyens limités, doit faire preuve d’ingéniosité, de savoir faire et surtout montrer une détermination extrême à survivre face aux dangers qui le menacent.


http://politiquearabedelafrance.net/node/161


La revue des infos

Mots-clés

Accueil