A l’Université libanaise, un symposium d’Al-Manar appelle à rayer Israël de la carte, citant Hitler en exemple

MEMRI

vendredi 16 décembre 2005

Ci-dessous, des extraits d’un symposium d’étudiants à l’Université libanaise, organisé par la télévision Al-Manar du Hezbollah et diffusé le 29 novembre 2005.


Le symposium intervenait le jour anniversaire de l’adoption du plan de partage de l’ONU (29 novembre 1947). Cette journée est généralement commémorée dans le monde arabe par des manifestations pro-palestiniennes. Le symposium d’Al-Manar était consacré au conflit israélo-palestinien, avec la participation de Shafiq Al-Hut, ancien représentant de l’OLP au Liban et en présence d’étudiants palestiniens, libanais et syriens.

L’Université libanaise est la seule université publique libanaise [1] ; c’est aussi la plus grande du Liban. [2] L’enseignement est dispensé en français et en arabe.

VISIONNER LES EXTRAITS VIDEO SUR http://www.memritv.org/search.asp?ACT=S9&P1=962

Médiateur: Les régimes arabes ont tous accepté la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, c’est-à-dire dans les frontières de 1967. Ils estiment que la réalité et l’équilibre des pouvoirs ne permettent pas [d’en souhaiter plus] pour le moment. Soutenez-vous ce ‘réalisme’ ou adhérez-vous à ce qui est connu comme la Palestine historique, originelle ?

Edudiant n°1: Je m’appelle Hisham Shamaas et je suis étudiant en sciences politiques. Je veux juste dire que tout le monde parle de…

Médiateur: Répondez à la question, s’il vous plaît.

Hisham Shamaas: L’Etat ne devrait pas être limité aux frontières de 1976… Ou plutôt, de 1967. Israël doit être éradiqué.

Médiateur: Vous voulez dire, raviver la devise voulant qu’Israël soit rayé de la carte.

Hisham Shamaas: Israël devrait être complètement éradiqué, afin que les Palestiniens aient à pays où retourner.

Médiateur: Si on vous dit que ce n’est pas réaliste, que répondez-vous ?

Hisham Shamaas: Rien n’est irréaliste. Tout comme Israël… Tout comme Hitler a combattu les Juifs… Nous sommes une grande nation islamique de djihad, et nous aussi devrions combattre les Juifs et les brûler.

(…)

Etudiant n°2: La grippe aviaire a frappé le monde entier, et on s’efforce actuellement de lui trouver un remède. Quant à Israël, le seul remède est de le rayer de la carte.

(…)

Médiateur: Comment vous appelez-vous ?

Etudiant n° 3: Mahmoud Fakhri. J’espère que ce que je vais dire n’incite pas trop [à la haine].

Médiateur: Allez-y ! Incitez [à la haine]. C’est ce que nous voulons. Nous voulons de l’action.

Mahmoud Fakhri: En toute franchise, les Arabes devraient renverser les régimes décevants.

Médiateur: C’est vraiment de l’incitation [à la haine].

Fakhri: En toute honnêteté, tout gouvernement décevant qui veut normaliser les relations avec l’ennemi sioniste et renier la cause arabe, et en particulier Jérusalem, doit être renversé par le peuple, lequel doit avoir son mot à dire.


[1] Elle a été fondée par l'Etat libanais en 1953. Sur son site, en langue française (http://www.ul.edu.lb/ ), un mot du recteur, le Dr Ibrahim Kobeissi, précise: « L'Université libanaise est une personne morale jouissant d’une autonomie administrative, académique et financière. Sa mission se concentre principalement dans la trilogie suivante: enseignement, recherche et diffusion de la culture. Elle s'efforce de procurer à chaque étudiant une formation de base lui offrant de multiples possibilités d’insertion dans la vie professionnelle. La philosophie de notre université est fondée sur la liberté de conscience, le jugement indépendant et le rejet de tout autoritarisme. » http://www.ul.edu.lb/francais/presiden.htm.

[2] Selon le site de l’université, l’effectif des étudiants de l’Université libanaise s'est élevé, « de 33.320 étudiants en 1992/1993, à 68.510 en 2000/2001, soit une progression moyenne de 9,4% par an. Ils représentent aujourd'hui environ 62% de l'effectif global des étudiants au Liban. »


 


La revue des infos

Mots-clés

Accueil