Nasrallah prend ses ordres à Damas et préconise une coalition entre le Hezbollah et la Syrie

samedi 26 novembre 2005

Selon l’agence de Presse Syrienne SANA, Sayyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, a affirmé la poursuite de la coalition entre le mouvement terroriste Libanais et la Syrie « face aux dangers et aux défis actuels ».


Au cours des funérailles de « trois martyrs de la résistance nationale libanaise... », Sayyed Nasrallah a affirmé que la Syrie est le seul pays qui a aidé le Liban pour sortir de ses crises et qui a sauvegardé sa stabilité.

« Nous étions amis et alliés de la Syrie et nous le sommes toujours », a affirmé Sayyed Nasrallah, appelant tous les libanais à renforcer leurs relations avec la Syrie, « car cela verse dans l’intérêt du Liban ».

Sayyed Nasrallah a critiqué vivement ceux qui soupçonnent « la résistance », affirmant que celui qui nous accuse « nous le disons : qui es-tu ? Quelle est votre histoire ? Où est-ce que tu étais lors de l’invasion israélienne du Liban ?, ajoutant que »la résistance« accepte la discussion et le dialogue »mais elle refuse d’être accusée dans sa nationalité".

Au sujet de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic al-Hariri, Sayyed Nasrallah a souligné l’importance que l’action de la commission d’enquête internationale ne sera pas politisée, affirmant son appui à la position syrienne coopérée avec la commission internationale.

Sayyed Nasrallah a affirmé que l’imposition des sanctions sur la Syrie n’est pas de l’intérêt des Arabes.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil