Le Conseil de Sécurité de l’ONU procède à l’examen trimestriel des activités de ses trois comités de lutte contre le terrorisme

ONU (Communiqués de presse)

jeudi 27 octobre 2005

L’examen trimestriel des activités des trois Comités de l’ONU contre le terrorisme, auquel a procédé le Conseil de sécurité, a coïncidé avec l’attentat perpétré à Hadera, dans le nord d’Israël.


Première attaque terroriste depuis le retrait des forces de défense israéliennes de Gaza et d’autres parties de la Cisjordanie, l’attentat a provoqué la mort de cinq Israéliens et fait une trentaine de blessés. (...)

M. Dan Gillerman, le représentant d’Israël a remercié les États membres qui lui ont présenté leurs condoléances face à l’attaque terroriste qui a eu lieu dans son pays.

Ceux qui attendent d’Israël qu’il suive la Feuille de route du Quatuor doivent réaliser que la feuille de route qu’il est obligé de suivre tous les jours c’est celle qui est imposée par les terroristes.

Le terrorisme est un risque trop mortel et trop quotidien pour Israël, a-t-il rappelé, en citant le chiffre de 25 400 attentats pendant ces quelques dernières années.

Le nombre des tentatives déjouées est beaucoup plus élevé, a-t-il précisé, en affirmant que pour chaque attentat, cinq tentatives sont déjouées.

Le représentant a invité le Conseil à réfléchir à la question et à réaliser que très peu de distance existe entre un attentat qui réussit et un autre qui échoue. La vie et la mort dépendent d’une fraction de seconde et parfois de quelques centimètres.

Le Jihad islamique, a-t-il accusé, a son siège à Damas, en Syrie qui est un pays qui a financé et lancé des actes terroristes.

À ce jour, a-t-il encore accusé, nous n’avons entendu aucune condamnation de l’Autorité palestinienne. Même si elle venait, a-t-il averti, les mots ne suffisent pas, il faut des actes.

À propos de mots, il a dénoncé ceux prononcés dernièrement par le Président de la République islamique d’Iran, appelant à la suppression d’Israël de la carte de la Terre. L’attentat d’aujourd’hui n’est qu’un écho de ces mots, a accusé le représentant, en dénonçant, une nouvelle fois, le fait que l’Iran et la Syrie abritent le terrorisme.

C’est face à ces pays que le Conseil doit agir, a-t-il dit, en avertissant que le terrorisme est la menace la plus dangereuse du XXIe siècle. Il faut mobiliser les efforts pour lutter contre ce fléau pas seulement pour épargner les vies humaines mais aussi pour défendre les fondements mêmes de notre civilisation, a conclu le représentant Israélien.(...°

La Syrie se dit victime d’actes terroristes horribles...

Le représentant de la Syrie, Fayssal Mekdad, a réfuté ces accusations en mettant l’accent sur l’attachement de son pays aux normes internationales de lutte contre le terrorisme.

Il a condamné le terrorisme international sous toutes ses formes et manifestations. Il a affirmé que son pays a été victime d’actes terroristes horribles et un des premiers à alerter l’opinion publique sur ce fléau.

La Syrie s’est engagée à coopérer avec le Conseil de sécurité, en la matière. Le pays, a-t-il encore dit, déploie beaucoup d’efforts pour développer sa propre législation en la matière et est fière d’avoir présenté ses rapports rapidement. Il y a deux mois, a-t-il annoncé, une loi a été promulguée pour lutter contre le blanchiment d’argent.

Les autorités font tous les efforts nécessaires, à cet égard, comme le Comité 1267 l’a constaté. Il a dénoncé le terrorisme dont souffre la région arabe, en particulier du terrorisme d’État pratiqué par Israël qui continue d’occuper des terres arabes.

Le représentant a confirmé la participation de son pays aux négociations sur le projet de convention générale sur le terrorisme international pour assurer une lutte plus efficace dans ce domaine. Il a, en outre, souligné qu’Israël est le seul pays de la région à ne pas avoir adhéré au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

La protection d’Israël par d’autres pays est inacceptable car cela a des conséquences graves et dangereuses, a prévenu le représentant syrien.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil