La prudence d’Obama sur le Proche-Orient inquiète ses alliés

Les Echos | Reuters

dimanche 27 octobre 2013, par Desinfos

L’ouverture diplomatique de Barack Obama vers l’Iran et son refus de dernière minute d’attaquer la Syrie font se demander aux alliés des Etats-Unis au Proche-Orient si le président n’est pas en train de leur tourner le dos pour éviter de se retrouver entraîné plus avant dans une région qu’il saisit mal. Cette semaine, le chef des services de renseignement saoudiens a déclaré devant des diplomates européens que son pays allait « prendre ses distances » avec les Etats-Unis en raison de leur passivité à l’égard de la situation en Syrie et de leur détente apparente avec son vieil ennemi l’Iran.


Voir en ligne : http://www.lesechos.fr/economie-pol...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil