La Shoah : il est si facile d’oublier...

Marc Lev

dimanche 7 avril 2013, par Desinfos

Que je me sois nommé Jean ou Janeck ou Janosh ou tout simplement Jan, rien ne nous différenciait à leurs yeux... Que j’ai vécu en France, en Allemagne, en Russie, en Pologne ou ailleurs cela avait-il une quelconque importance pour eux ? L’essentiel était de commencer par nous marquer, puis par décréter tout un tas de lois interdictions, puis de nous regrouper, de nous affamer, de nous blâmer... puis...


Voir en ligne : http://marclev.canalblog.com/archiv...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil