La globalisation de l’antisémitisme

Shmuel Trigano Chronique sur Radio J, du 26 octobre 2012

jeudi 8 novembre 2012, par Desinfos

Une étonnante et inquiétante convergence de faits et d’événements s’est produite ces jours ci qui nous éclaire sur le paysage global de l’antisémitisme. Je dis bien global parce qu’il est international et transcende le cas français. Le Qatar et son émir y sont au centre. Cet État qui ne doit son existence qu’à la rente pétrolière caresse en effet une ambition mondiale.


L’émir on le sait achète à tour de bras les biens de l’Europe en crise économique mais pas uniquement dans une finalité financière. Nous avions pu constater déjà que le capital arabe pétrolier avait réussi à introduire la banque islamique en France et la Sharia dans le droit financier français. Nous venons de constater que le projet de financer sélectivement les initiatives entrepreneuriales des musulmans des banlieues manifeste un interventionisme politico-ethnico-religieux dans les affaires françaises qui ne peut qu’encourager la concurrence ethnique. Nous savons aussi que le Qatar promeut l’islam salafiste réputé modéré de sorte qu’on ne peut imaginer que son « aide » et son « investissement » ne soient pas sans promotion d’une religion. Nous savons qu’il finance les mouvements islamistes de l’hiver arabe et que sa télévision El Djazira est un vecteur planétaire de haine envers Israël.

Pour mesurer déjà l’énormité de ces événements il suffit de substituer les mots « Juifs », « Israël », « halakha », « judaïsme » à la place du mot « Qatar » : une banque halakhique ou un État d’Israël prenant en charge la sécurité des Juifs et vous mesurerez à quel point le scandale aurait été énorme pour fustiger le lobby juif, la banque juive, la double allégeance, etc… Mais cela n’est pas tout car le Qatar finance, arme et entraine les islamistes d’Ansar Eddine du Mali, ennemis avérés de la France et, pour finir, l’émir du Qatar vient de visiter triomphalement Gaza où il a déclaré que les Palestiniens souffrent d’une injustice depuis 65 ans, c’est à dire depuis la création d’Israël que cette affirmation délégitime de facto.

Le recoupement de ces faits doit inquiéter directement les Juifs de France car ils ne sont pas sans savoir la motivation islamique et pro-palestinienne des actes de haine à leur égard. Houria Boutelja, porte parole des « Indigènes de la République », l’a très bien exprimé sur la chaine publique LCP en faisant du sionisme la cause de la haine anti-juive.

La nonchalance du gouvernement français face à ce paysage semble incohérente avec son engagement sécuritaire. Il vient au contraire d’accueillir le Qatar comme membre à part entière de l’organisation de la francophonie alors qu’il écarte depuis des années la francophonie israélienne dont la population est parmi les plus importantes du monde. Que valent les mesures sécuritaires pour protéger les Juifs quand il y a une telle apathie face à ce qui se trame dans l’interventionnisme du Qatar ?


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil