« Aussi longtemps qu’il faudra »

Richard Prasquier

vendredi 2 novembre 2012, par Desinfos

Voir en ligne : http://crif.org/fr/leditorialdupres...

Ceux qui étaient présents hier à Toulouse à la cérémonie d’hommage de l’école Or Hathora (c’est ainsi que s’appelle aujourd’hui l’école Ozar Hathora) ont immensément ressenti la signification symbolique de cet événement. Les discours de Yakov Monsonégo, de Sammy et de Ewa Sandler n’ont pas seulement fait couler nos larmes, ils nous ont aussi tous remplis de fierté ; car ils exprimaient d’une façon bouleversante une force peu commune de vivre et de transmettre, dans une douleur sans recours, mais dans la volonté de s’améliorer et d’améliorer les autres, sans laisser place à la haine ou à la vengeance.



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil