Interwiew de Sharon dans le quotidien Russe Troud : « Je comprends la Russie beaucoup mieux que bien des Occidentaux »

mercredi 6 avril 2005

A la fin du mois le président russe Vladimir Poutine se rendra en Israël et en Palestine. A la veille de ce voyage qui sera la première visite officielle du leader russe en Israël, le premier ministre israélien Ariel Sharon a répondu aux questions du quotidien Troud.


Il a dit qu’il avait de bonnes relations personnelles avec Poutine. « Je comprends la Russie beaucoup mieux que bien des Occidentaux », a précisé le premier ministre. "Lorsque tu parles de la Russie, il ne faut pas oublier que ce n’est pas seulement un Etat mais tout un continent. C’est un pays qui a des ressources immenses et une très grande culture.

En Occident, beaucoup n’arrivent pas à comprendre la mentalité des Russes. Même aux Etats-Unis je tiens toujours à expliquer que la Russie s’efforce de réintégrer les rangs des grandes puissances et que c’est une ambition naturelle. A une certaine étape historique la Russie s’est retrouvée confrontée à des problèmes sérieux, mais cette période n’est pas éternelle, elle passera", a souligné Sharon.

Tel-Aviv attache une grande importance à ses relations avec la Fédération de Russie et compte qu’elle apportera une contribution considérable au règlement de la situation au Proche-Orient. Une attitude plus objective et pondérée de la Russie envers Israël serait favorable au succès de la normalisation de la situation.

« En Israël on serait compréhensif par exemple si la Russie, lors des votes à l’ONU, prenait en considération non seulement les positions arabes mais également celles d’Israël », a fait remarquer le premier ministre.

Sharon a annoncé qu’Israël avait accepté avec reconnaissance l’invitation qui lui était faite par la Russie de participer aux festivités consacrées au 60e anniversaire de la victoire sur le nazisme. Le président israélien Mosche Katzav prendra part aux festivités de Moscou au nom d’Israël et de tous les anciens combattants.

Le premier ministre a souligné que le peuple hébreu n’oublierai tjamais la guerre contre les nazis, le prix que l’URSS avait payé pour la grande Victoire, la contribution apportée par l’Armée soviétique à la libération de l’Europe. 500 000 Juifs ont combattu sur les fronts de la Seconde guerre mondiale. 200 000 ont péri. Il y avait 400 généraux juifs dans le personnel de l’active de l’Armée soviétique, a rappelé le premier ministre israélien.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil