Un auteur jordanien : Le Talmud ordonne aux Juifs d’utiliser le sang chrétien dans leur pain azyme

MEMRI Middle East Media Research Institute

mardi 8 mai 2012, par Desinfos

Le 27 mars, As’ad Al-’Azouni, écrivain jordanien d’origine palestinienne, publiait un article antisémite sur le site palestinien Alwatanvoice.com, basé à Gaza. L’article accuse le Talmud de générer de l’hostilité de la part des Juifs envers le christianisme et les chrétiens. Al-’Azouni accuse en outre les Juifs d’utiliser le sang chrétien pour préparer le pain azyme de la Pâque juive, et de pousser à la guerre entre musulmans et chrétiens. Il ajoute que les Juifs ont réussi à écraser tous leurs adversaires en raison de leur influence au sein des sociétés chrétienne et musulmane. Ci-dessous des extraits :


"Ce n’est un secret pour personne que l’hostilité des Juifs à l’encontre de Jésus et des chrétiens est profondément enracinée. Les Juifs considèrent Jésus - que la paix soit sur lui - comme un infidèle et un rebelle plutôt que comme un prophète et un messager, et ils insultent sa mère, la Vierge [Marie] – que la paix soit sur elle. Avec le temps et l’aide de plusieurs Juifs convertis au christianisme, qui se sont plaints auprès de l’église de la conduite des Juifs, il est devenu clair que le Talmud est à l’origine de leur haine des chrétiens.

C’est pourquoi le quatrième Concile de Latran, qui s’est réuni en novembre 1215 à la demande du Pape Innocent III, a ordonné des mesures contre les Juifs, et a notamment exigé que les chrétiens les évitent au niveau social et économique s’ils persistaient à pratiquer l’usure. Notons que les dirigeants chrétiens ne le voulaient pas car ils profitaient des Juifs.

Le Concile a également exigé que les Juifs portent des vêtements distinctifs pour les différencier des chrétiens et empêcher leur intégration. En outre, il a décrété que les Juifs ne devaient pas être nommés à la fonction publique, et a demandé que les Juifs convertis [au christianisme] cessent de pratiquer les rites juifs. Ces mesures ont été prises après que l’Eglise eut exposé le danger du Talmud. Les Juifs ont [à leur tour] accusé le Pape Innocent III de redonner vie à l’Inquisition dans l’Occident chrétien et d’encourager l’ordre des Dominicains à lancer une campagne contre tous les adversaires de l’Eglise.

Qui plus est, le 13ème siècle fut une période de polémique entre Juifs et chrétiens. Les Juifs convertis au christianisme ont révélé les défauts de leurs anciens coreligionnaires, notamment le contenu du Talmud hostile aux chrétiens, et les prières juives qui insultent le christianisme, Jésus et sa mère…

Il est dit dans le Talmud : ‘[Même] les meilleurs des gentils devraient être abattus, et [même] aux meilleures des vipères, il faudrait retirer la cervelle.’ Nous n’avons pas oublié que [les Juifs] ont reçu l’ordre de tuer des enfants chrétiens et d’utiliser leur sang pour cuire du pain azyme à l’occasion de la festivité religieuse [de Pâque]. Ils qualifient les chrétiens d’adorateurs de Jésus et de Marie et d’idolâtres, et interdisent à un Juif de se courber quand un chrétien portant une croix passe sur leur chemin.

Les Juifs ont aussi reçu l’interdiction de consommer la chair d’un animal abattu par un chrétien, et sont obligés de brûler et de détruire les icônes chrétiennes.

Rabbi Moshé Aboulafia [nom de l’un des Juifs impliqués dans l’accusation de crime rituel de 1840 à Damas] a soutenu que le Talmud permet de verser deux types de sang : le sang du sacrifice de [Pâque] et le sang de la circoncision. Et s’il n’y a pas de sang chrétien disponible [pour cuire la matza de Pâque], on peut utiliser du sang musulman, vu que de nombreux chrétiens se sont convertis à l’islam.

En 1253, Martin Luther a appelé à incendier les synagogues, détruire leurs maisons et interdire leurs ouvrages, leurs livres de prières et leur Talmud, qui sont remplis à ras bord de mensonges, de malédictions et de blasphèmes. Il a également interdit à leurs rabbins d’enseigner la Torah aux Juifs.

Malgré les procès intentés, et en raison des fortes pressions exercées par des personnes influentes, les Juifs ont été exonérés de l’accusation de [crime rituel consistant à recueillir] le sang d’enfants chrétiens [pour leur pain azyme, et disculpés] dans l’affaire Tiszaeszlár de 1882 en Autriche-Hongrie, dont la victime fut la jeune Eszter Solymosi. Le professeur Rohling manifesta sa volonté de témoigner au tribunal et de présenter des preuves de la culpabilité des Juifs, mais le tribunal rejeta son offre.

Cela prouve une seule chose : [l’étendue de] l’influence des Juifs au sein de tous les cercles chrétiens, leur infiltration de tous les milieux des sociétés chrétiennes et même musulmanes, ainsi que leur capacité à nuire à quiconque s’opposerait à eux et révèlerait les secrets de leur haine talmudique".

 
Note :

[1] Alwatanvoice.com, 27 mars 2012

‪ ‬


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil