Selon un sondage d’opinion effectué par la société Teleseker et publié par le Maariv, la cote de popularité du Premier ministre, A. Sharon, est de 61%.

samedi 12 février 2005

Pour le commentateur du quotidien, « S. Shalom, B. Netanyahu, et tous les rebelles du Likoud ont intérêt à examiner attentivement ce chiffre. La hausse de la cote de popularité du Premier ministre est la plus élevée ces deux dernières années, avec 61% de soutien.


Il y a seulement un an, les opposants de Sharon affirmaient qu’il ’inventait’ le désengagement pour lutter contre l’effritement de sa popularité, suite à l’affaire de l’île grecque et de Cyril Kern. Quelqu’un se souvient aujourd’hui où se trouve l’île grecque ? »

Par ailleurs, à la question : « pensez- vous que la direction palestinienne respectera les engagements qu’elle a pris pendant le sommet de Charm el Cheikh, notamment concernant la lutte contre le terrorisme », 47% des sondés ont répondu par l’affirmative, contre 46% de réponses négatives, ajoute le Maariv.

En revanche, à la question : « Israël respectera-t-il les engagements pris pendant le sommet, de mettre fin à l’action militaire dans les territoires », 78% des Israéliens ont répondu oui, contre 17% de non.

Enfin, à la question : « si un terroriste réussissait à perpétrer un attentat dans les jours à venir, que doit faire Israël ? » , 57% des personnes interrogées ont répondu qu’il ne fallait pas réagir et qu’il fallait laisser la direction palestinienne continuer à lutter contre le terrorisme, et 34% estiment qu’il faut annuler toutes les ententes passées pendant le sommet et reprendre l’activité militaire.

Pour le commentateur du Maariv, s’il est vrai que la question reste théorique et que les images d’un bus calciné risquent d’influer sur l’opinion publique, ces chiffres sont révélateurs d’une tendance qu’on ne peut ignorer.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil