Chronique de MichaŽl Bar-Zvi ZaÔn Be adar 5772 - 1er mars 2012

mercredi 29 février 2012, par Desinfos

Boker tov amis auditeurs de Radio J, dimanche et lundi dernier les dirigeants de Qatar et de la Ligue arabe ont organisť une confťrence internationale sur Jťrusalem ŗ Doha. Ils ont ainsi succťdť dans la tenue de ce colloque ŗ Muhamar Khadafi, qui avait ťtť le maÓtre de cťrťmonie de la prťcťdente ťdition de ce forum, dont l’unique objectif est de condamner IsraŽl pour sa politique de « judaÔsation » de sa capitale. Rien de nouveau sous le soleil.


Pourtant ce qui est int√©ressant dans cette conf√©rence c’est la liste des participants, un peu plus de 300 selon les organisateurs. La France, par exemple, √©tait repr√©sent√©e par son Ambassadeur Stanislas de Laboulaye et un journaliste du Nouvel Observateur, Ren√© Backmann, proche de Charles Enderlin et Rony Braumann. L’Unesco par sa d√©l√©gu√©e aux affaires du Proche-Orient Elpida Rouka. L’ONU avait d√©p√™ch√© son √©missaire sp√©cial pour le Proche-Orient, Robert Serry. L’Espagne √©tait repr√©sent√©e par un juge de la Cour Supr√™me Jose Antonio Pallin. Le mouvement Haredi des Netourei Karta avait, lui aussi, envoy√© plusieurs membres √† ce colloque.

Mais le plus choquant est sans aucun doute la participation de deux d√©put√©s isra√©liens arabes Ahmad Tibi et Taleb ASaana, qui ont √©galement assist√© √† une s√©ance d’hommage √† Yasser Arafat. Certes la d√©mocratie a un prix, notamment pour ce qui est des libert√©s de circulation et d’expression. En tant que contribuable, je verse ma quote-part aux salaires de ces deux √©minents parlementaires, mais il me semble que cette r√©mun√©ration doit concerner un travail de l√©gislation dans le cadre de la Knesset et non une action visant √† d√©ligitimer Isra√ęl.

Ils seraient bien avis√©s de promulguer des lois en faveur des √©lecteurs de la minorit√© arabe qu’ils repr√©sentent plut√īt que de s’afficher avec les dirigeants du Hamas, les √©missaires d’Ahmadinedjad ou le s√©nateur pakistanais Muhammad Zafar Raja. Ces deux d√©put√©s peuvent librement exprimer leur d√©saccord avec la politique du gouvernement isra√©lien, dans le cadre de la Knesset, mais devons-nous accepter qu’ils si√®gent avec ceux qui veulent d√©truire la d√©mocratie qui les emploie, hors du pays ?

Au terme de cette conf√©rence, l’√©mir du Qatar Al Thani a demand√© aux Nations-Unies d’enqu√™ter sur la juda√Įsation d’Isra√ęl et les violations du droit international selon lui. Rappelons-lui seulement qu’avant 1967, les Juifs n’avaient pas acc√®s au Mur des lamentations et que sur son esplanade l’arm√©e jordanienne avait install√© des latrines. Eveillons aussi, par exemple, son attention bienveillante sur les d√©g√Ęts caus√©s par les pillages du Wakf, Comit√© musulman des lieux saints, dans les fouilles arch√©ologiques de la citadelle de David, rec√©lant de nombreux tr√©sors de la civilisation.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil