« Annulez la conférence ’Israel Apartheid’ de l’Université de Paris »

Centre Simon Wiesenthal

vendredi 17 février 2012, par Desinfos

Le Centre Simon Wiesenthal au Ministre français de l’intérieur : « Annulez la conférence ’Israel Apartheid’ de l’Université de Paris qui constitue une provocation menaçant l’ordre public et un danger pour la communauté juive »


ans une lettre au Ministre français de l’intĂ©rieur, Claude GuĂ©ant, le PrĂ©sident du Centre Simon Wiesenthal pour la France, Richard Odier, et son Directeur des relations internationales, le Dr. Shimon Samuels, en appellent Ă  « l’annulation de la confĂ©rence ’IsraĂ«l Apartheid’ Ă  l’UniversitĂ© Paris VIII, ainsi que partout ailleurs en France, qui constitue une provocation menaçant l’ordre public et un danger pour la communautĂ© juive ».

Shimon Samuels rappelle au Ministre « son entretien avec les administrateurs nord-amĂ©ricains du Centre Simon Wiesenthal, en novembre dernier, au cours duquel il leur a fait part de son engagement dans le combat contre l’antisĂ©mitisme sous toutes ses formes ».

La lettre Ă©voque « la campagne internationale menĂ©e par le Centre contre l’’IsraĂ«l Apartheid Week’ qui se tiendra ce mois-ci sur des campus universitaires, un Ă©vĂ©nement manipulĂ© par un groupe d’extrĂ©mistes de gauche et d’islamistes recevant des soutiens du Moyen-Orient » et ajoute que "l’objectif de l’’Apartheid Week’ est de dĂ©lĂ©gitimer et d’isoler l’État juif par le boycott et l’embargo. Il s’agit, en fait, d’une violation manifeste de la DĂ©finition de travail de l’antisĂ©mitisme
donnĂ©e par l’Agence europĂ©enne des droits fondamentaux. Par cette dernière, l’Union europĂ©enne a dĂ©fini la menace que reprĂ©sentent de telles mesures Ă  l’encontre des communautĂ©s juives oĂą qu’elles soient prises".

Le Centre attire l’attention du Ministre sur "une confĂ©rence, prĂ©vue les 27 et 28 fĂ©vrier, intitulĂ©e ’Des nouvelles approches sociologiques, historiques et juridiques Ă  l’appel au boycott international : IsraĂ«l, un Etat d’apartheid ?’ qui doit se tenir Ă  l’UniversitĂ© de Paris VIII. Le
coordinateur international de la campagne BDS (Boycott, Sanctions, Divestment), Omar Barghouti, tristement cĂ©lèbre pour les comparaisons qu’il aurait dressĂ©es entre la politique d’IsraĂ«l et ’les pratiques nazies Ă  l’encontre des Juifs’ doit y prendre la parole« . »Ces rassemblements ont, dans le passĂ©, dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© en attaques contre des synagogues (au cours de manifestations contre IsraĂ«l en marge du Forum social europĂ©en de 2003 Ă  Saint Denis par exemple) et, plus rĂ©cemment, contre des supermarchĂ©s dans toute la France, oĂą des rayons cacher furent pillĂ©s, effrayant la communautĂ© juive et les consommateurs en gĂ©nĂ©ral" poursuit la lettre.

Richard Odier et Shimon Samuels remarquent que le prĂ©dĂ©cesseur de Claude GuĂ©ant, « Brice Hortefeux, avec qui ils Ă©taient en contact, a soutenu des mesures lĂ©gales en se basant sur l’article 225-1/2 du code pĂ©nal et les articles 23 et 24 de la loi de 1881 contre la discrimination raciale et religieuse »... « le Conseil d’État s’Ă©tait prononcĂ© en faveur du refus d’accorder une salle au Collectif Palestine au sein de l’École normale supĂ©rieure, estimant que ce refus n’allait pas Ă  l’encontre des libertĂ© d’assemblĂ©e et d’expression sur le campus ».

Le Centre demande au Ministre de prendre les « mesures nĂ©cessaires Ă  l’annulation de la confĂ©rence ’IsraĂ«l Apartheid’ Ă  l’UniversitĂ© Paris VIII, ainsi que partout ailleurs en France, qui constitue une provocation menaçant l’ordre public et un danger pour la communautĂ© juive ».

"Nous suggĂ©rons, de plus, que l’on empĂŞche des agitateurs Ă©trangers qui prennent part au programme ’Apartheid Week’, tels qu’Omar Barghouti, d’abuser de l’hospitalitĂ© de la France. Tous les dĂ©bats universitaires et acadĂ©miques sont Ă©videmment Ă  la source des libertĂ©s françaises, Ă 
condition de ne pas se transformer en invective et en incitation Ă  la haine" concluent Odier et Samuels.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil