Election palestinienne : Michel Rocard satisfait de l’accueil réservé à la mission d’observation de l’Union Européenne..

mardi 4 janvier 2005

Michel Rocard, chef de la mission d’observation de l’Union européenne pour l’élection palestinienne de dimanche, s’est montré satisfait mardi de l’accueil réservé sur place à son équipe, mais a souhaité que « les candidats puissent se déplacer » sans entraves.


« Toutes les autorités palestiniennes nous reçoivent et nous facilitent le travail, et c’est vrai aussi de l’administration israélienne », a déclaré l’ancien Premier ministre français, interrogé de Ramallah (Cisjordanie) par RTL. « Notre travail se passe plutôt pas mal. »

Michel Rocard s’est également montré confiant sur le déroulement du scrutin, « à un gros détail près : l’occupation israélienne se traduit par d’immenses entraves à la circulation ».

« Il y a 703 points d’arrêt des véhicules, d’interdiction de passer ou de contrôle. C’est donc beaucoup, et la plupart des gens ne passent pas. Il faut que les candidats puissent se déplacer. C’est en train de se faire », a-t-il relevé.

« La liberté de circulation des électeurs ne me paraît pas être actuellement le problème majeur », a-t-il précisé, puisque les autorités israéliennes ont promis d’ouvrir les barrages la veille, le jour et le lendemain du scrutin.

« Le problème majeur c’est la liberté de faire campagne et donc de circuler pour faire campagne », a-t-il souligné, en notant toutefois qu’après un début difficile, la situation s’était améliorée dans le domaine des déplacements des candidats.

Autre sujet de préoccupation de la mission d’observation européenne : « regarder comment les listes électorales ont été établies ». « La commission électorale centrale a établi un registre électoral qui est très respecté et qui est solide. Simplement, il n’est pas tout à fait complet », a confié M. Rocard.

« Donc, pour ne priver personne de son droit de vote, on votera en utilisant, en plus, les fichiers de police : celui de l’administration d’Israël dans Jérusalem-Est et celui de l’administration palestinienne » en Cisjordanie et dans la bande de Gaza », a-t-il expliqué.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil