Shaker Al-Nabulsi : les stations arabes par satellite prônent le terrorisme

samedi 1er janvier 2005

Le « Chaim Herzog Center for Middle East Studies and Diplomacy » a été créé dans le sillage du processus de paix (processus d’Oslo), et est dédié à l’étude de l’histoire, des sociétés et des cultures du Moyen-Orient.


Il a organisé les 28 et 29 décembre derniers une conférence internationale intitulée « Nouveaux médias au Moyen-Orient », abordant entre autres les thèmes du reportage sous les attaques, du terrorisme et de l’information, de la liberté d’expression et de l’opinion publique, etc.

Parmi les intervenants, des chercheurs de l’Université Ben-Gourion de Beersheva, des journalistes américains, israéliens, arabes (de Al-Jazeera notamment), chypriotes, jordaniens et turcs. On notera la présence de l’écrivain égyptien Ali Salem et du journaliste et auteur pakistanais Wajid Shamsul Hassan. Ali Salem avait été boycotté il y a dix ans par l’association des écrivains et des journalistes égyptiens après avoir effectué une visite en Israël à la suite de laquelle il avait écrit un livre relatant son voyage.

L’écrivain et chercheur jordanien Shaker Al-Nabulsi a déclaré, lors de son intervention, que « les stations de télévision arabes émettant par satellite étaient le facteur principal de la recrudescence de la violence et encourageaient le terrorisme au Proche-Orient ». Il ajoute que « si ces stations n’avaient pas diffusé largement les images des enlèvements en Irak, ces rapts n’auraient sans doute pas eu lieu ».Al-Nabulsi a estimé que « ces stations par satellite, qui cherchent constamment à satisfaire le public arabe, ne pouvaient donc pas adopter une attitude équilibrée ».
 


Plus d’informations : http://www.bgu.ac.il/chcenter/eng/ 


La revue des infos

Mots-clés

Accueil