SONDAGE. 59% des Français jugent « bonnes » les relations franco-israéliennes

ambafrance

mardi 27 septembre 2011, par Desinfos

Cette enquête a été réalisée par IPSOS pour le compte de la Fondation France-Israël, présidée par l’ancien ministre Nicole Guedj, auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Le terrain a été réalisé en ligne via l’Access Panel d’Ipsos du 12 au 15 septembre 2011. Les principaux résultats* sont publiés aujourd’hui dans le quotidien gratuit Direct Matin ainsi que dans le journal israélien Haaretz.


La majorité des Français juge « bonnes » les relations actuelles entre la France et Israël…

Presque six Français sur dix (59%) considèrent qu’aujourd’hui les relations entre ces deux pays sont bonnes, contre 41% qui sont de l’avis contraire. L’opinion majoritaire est particulièrement répandue chez les sympathisants des formations politiques modérées (66% des proches du PS, 62% des centristes, 69% des sympathisants UMP), les personnes âgées de 40 ans et plus (65%) et celles disposant au moins d’un BAC+2 (65%). A l’inverse, ceux qui estiment que les rapports entre les deux pays sont mauvais sont plus nombreux parmi les sympathisants de l’extrême-gauche et du Front de gauche (49%), les proches du FN (57%), les plus jeunes (51% des moins de 40 ans) et les moins diplômés (47%).

… même si le consensus de la politique française à l’égard d’Israël est fragile

Une courte majorité de Français (51%) estime que leur pays soutient « comme il faut » Israël sur la scène internationale, contre 35% qui pensent qu’il le fait « trop » et 14% qui considèrent à l’inverse qu’il ne le fait « pas assez ». Les sympathisants de l’UMP (61%), du MoDem (66%), du PS (56%), de même que les plus âgés (56%) et les plus diplômées (59%) sont plus nombreux que la moyenne à approuver la politique française dans la matière, alors que les proches du FN (63%) et de l’extrême-gauche / Front de Gauche (61%) se démarquent en critiquant majoritairement un soutien jugé trop marqué de la France à Israël.

Les Français sont également très partagés sur la question de l’implication de la France dans le processus de paix entre Israël et les Palestiniens.

Environ un Français sur deux (51%) souhaite que la France s’implique dans le processus de pays du Moyen-Orient, une proportion presque identique à celle de ceux qui préfèrent qu’elle reste en retrait sur cette question (49%). Le souhait d’une participation active de la France est majoritaire quelle que soit la sympathie politique du répondant (à l’exception des proches du FN) et progresse avec l’âge et le niveau d’études des interviewés.

Et ignorent quel pourrait être l’impact du « Printemps arabe » sur le processus de paix

48% des Français ne savent vraiment pas quel sera l’impact des derniers événements politiques du monde arabe dans le processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Parmi ceux qui se prononcent sur la question, les avis sont très partagés : 18% pensent que les conséquences seront négatives, 14% estiment que cela contribuera à faire avancer les choses et 20% considèrent que le Printemps arabe n’aura pas de conséquences sur le processus de paix.
Selon Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation France Israël : « 

A la veille de la présentation de la résolution sur la reconnaissance d’un Etat palestinien à l’ONU, alors que la France ne s’est pas encore prononcée sur son vote, la Fondation France Israël a voulu évaluer l’opinion des Français. Les résultats de notre sondage sont révélateurs et confirment que l’amitié franco-israélienne est une valeur sûre. Prenons toutefois garde à la menace de l’extrême gauche et du Front National qui, fidèles à leur tradition, demeurent particulièrement hostiles à Israël ».

Pour accéder au sondage dans son intégralité !


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil