Le chef de la diplomatie israélienne en visite au Maroc espère « un rapprochement » entre Rabat et Tel Aviv

mardi 2 septembre 2003

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Silvan Shalom, est arrivé lundi après-midi à Casablanca (100km au sud de Rabat) porteur d’un message d’Ariel Sharon au roi Mohammed VI.« J’espère qu’après cette visite, il y aura un rapprochement entre le Maroc et Israël », a déclaré à la presse le chef de la diplomatie israélienne à son arrivée à Casablanca, où il a été accueilli par son homologue marocain, Mohamed Benaïssa. »


Le Maroc peut jouer le rôle d’un pont entre Israéliens et Palestiniens », a ajouté Silvan Shalom, qui devrait s’entretenir mardi avec le roi Mohammed VI.

C’est la première fois qu’un responsable gouvernemental israélien de ce niveau effectue une visite officielle au Maroc après le gel en octobre 2000 des relations diplomatiques décidé par Rabat en réaction au déclenchement de la seconde Intifada. Le Maroc avait fermé son bureau de liaison à Tel Aviv, ouvert en 1994 dans la dynamique des accords d’Oslo.

La réouverture des bureaux de liaison respectifs qui « pourrait suivre rapidement la visite de Silvan Shalom », selon une source diplomatique occidentale, serait la première étape d’une normalisation entre Rabat et Tel Aviv. Actuellement, la Mauritanie est le seul pays du Maghreb a entretenir officiellement des relations diplomatiques avec Israël.

Allié traditionnel des Etats-Unis dans le Maghreb et importante étape diplomatique du processus de paix israélo-arabe, le Maroc compte encore une très active communauté juive de 4.000 personnes tandis que la diaspora juive marocaine est estimée à près d’un million de personnes.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil