des coups de feu tirés lors de la visite de Mahmoud Abbas à la tente de deuil dédiée à Arafat

dimanche 14 novembre 2004


Des palestiniens ont tiré dimanche des coups de feu lors de la visite de Mahmoud Abbas, successeur désigné de Yasser Arafat à la tête de l’OLP, à la tente de deuil dédié à la mémoire du raïs défunt dans la bande de Gaza, selon des témoins.

Le dirigeant palestinien est sorti indemne mais deux membres des forces de sécurité palestiniennes ont été tués et six autres personnes blessées, selon des responsables hospitaliers.

Les tirs ont duré plusieurs minutes.

Cinq minutes après l’arrivée du convoi de Mahmoud Abbas près de cette tente de deuil, des palestiniens armés de fusils d’assaut ont tiré en l’air et les gardes du corps de l’ancien Premier ministre ont fait de même, selon ces témoins.

Mahmoud Abbas était en train de serrer des mains à des visiteurs lorsque les tirs ont éclaté, a raconté Souleïman Mahdi, un chauffeur employé par l’Autorité palestinienne. Les forces de sécurité ont immédiatement entouré le dirigeant. « Ils l’ont emmené en lieu sûr puis il a réussi à quitter les lieux », a dit ce témoin.

Les images filmées par Associated Press Television News (APTN) montre un groupe d’une vingtaine d’hommes entrant dans la tente de deuil où venaient d’entrer Mahmoud Abbas, ainsi que Mohammed Dahlan, un des hommes forts de Gaza, et d’autres responsables palestiniens.

Les hommes armés, portant des tenues vertes, ont crié « Abbas et Dahlan sont des agents des Américains ».

Des coups de feu ont alors retenti dans cette grande tente érigée pour permettre aux habitants de Gaza de rendre un dernier hommage à Yasser Arafat, inhumé vendredi à Ramallah (Cisjordanie). Mahmoud Abbas a été poussé dans un coin de la tente par ses gardes du corps alors que d’autres visiteurs effrayés se frayaient un chemin au milieu des chaises en plastique pour fuir.

Après les tirs, Mahmoud Abbas a été conduit vers des locaux officiels palestiniens


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil