le Hamas dit qu’il a tué un collaborateur présumé qui aurait passé de l’information sur les hauts responsables de l’organisation à Israël

samedi 23 octobre 2004


Des terroristes du Hamas ont exécuté samedi un Palestinien de 19 ans accusé de collaboration avec Israël, ce que le mouvement terroriste a présenté comme une mise en garde contre toute assistance palestinienne à Tsahal.

Les hommes du Hamas ont jeté d’une voiture le corps de Houssan Moussalam dans la ville de Gaza, avec un message indiquant qu’il avait été exécuté pour avoir aidé Israël à cerner et tuer neuf terroristes palestiniens dont le chef du Hamas, le cheikh Ahmed Yassine, en avril dernier.

Moussalam présentait deux blessures par balles à la tête et, selon sa famille, son corps portait des traces de tortures.

« Nous ne croyons pas que notre fils ait commis les choses incroyablement graves dont l’accuse le Hamas », a déclaré à Reuters un parent de Moussalam qui a requis l’anonymat.

Selon des membres de la famille, Moussalam était un chômeur de Gaza qui ne s’était jamais rendu en Israël. Il semble avoir été aux mains du Hamas ces deux derniers mois, du fait qu’il avait disparu en août et qu’on ne l’avait pas revu depuis, ont-ils ajouté.

Un porte-parole du Hamas, Mouchir al Masri, a dit que cette exécution constituait un avertissement adressé aux collaborateurs pour qu’ils reviennent du côté de leur peuple sous peine de connaître le même sort.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil