STUXNET, IRAN. La thèse du sabotage, opportunément relancée, apporte de l’oxygène à la diplomatie.

NANOJV

dimanche 28 novembre 2010, par Desinfos

“Le Monde” daté du dimanche 28 et lundi 29 novembre 2010, titre en une sur “les mystérieuses “pannes” dans le nucléaire iranien et s’interroge sur un éventuel sabotage. Le quotidien s’appuie sur un rapport des inspecteurs de l’AIEA indiquant un arrêt de l’alimentation de la moitié des 8400 centrifugeuses de Natanz qui produisent l’uranium enrichi. Si les autorités iraniennes nient pour leur part toute difficulté, “Le Monde” parle d’une relance des spéculations sur l’éventualité d’un sabotage informatique par le virus (sic) Stuxnet.


Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur http://nanojv.wordpress.com


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil