Rayer Israël de la carte : le rêve des enfants palestiniens et de Mahmoud Abbas

Hélène Keller-Lind

lundi 25 octobre 2010, par Desinfos

Ce n’est pas dit par un orateur perse enfiévré mais cela revient au même : le journal officiel palestinien fait rayer Israël de la carte par un enfant dans un rêve et le Président de l’Autorité palestinienne brandit une carte sculptée de « Palestine » qui efface Israël.


Les dessins humoristiques allient le poids des mots et le choc visuel...Dans ce dessin publié dans le quotidien officiel de l’Autorité palestinienne, Al-Hayat Al-Jadida, on voit un maître d’école s’évertuer à faire apprendre l’alphabet à un enfant. Peine perdue : l’air buté le gamin, qui porte un keffieh, rêve... Dans la bulle on voit une carte d’Israël qu’il appelle « carte de Palestine qui couvre Israël »...

Sur son pupitre vide un crayon qui a la forme d’un lance-pierre et un projectile. Le message est clair : Israël est à rayer de la carte et il faut le faire par la violence. Le faire prime tout et est plus important qu’étudier à l’école.....http://palwatch.org/

L’incitation à la violence des enfants conduite par l’Autorité palestinienne revient donc. Elle avait été particulièrement vivace pendant la seconde Intifada...les enfants étaient incités à jeter leurs jouets pour prendre des pierres et s’en servir comme armes


Décidément l’Autorité palestinienne appuie sur tous les boutons actuellement : les catholiques, les musulmans, les « frères » divers et assortis, allant du Hamas à l’Afrique du Sud, une revendication sur Jérusalem Est et Ouest.... et maintenant elle incite les enfants à descendre dans la rue pour s’y battre...Mais qui donc nous dit que ses dirigeants actuels sont des gens si bien ?


Partenaire de paix ? Comment peut-on encore y croire...

Quelques jours plus tard, l’un de ces dirigeants, le Président lui-même, un sourire fat aux lèvres, brandit une sculpture de la « Palestine » qui recouvre et efface Israël, en prenant la pose pour le quotidien officiel palestinien Al-Hayat Al-Jadid. C’était à Bethlehem, à deux pas de l’État hébreu dont il refuse de reconnaître le caractère juif...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil