Prasquier : « l’enseignement de la Shoah, ce n’est pas seulement l’Histoire, c’est l’apprentissage de la citoyenneté »

CRIF

jeudi 7 octobre 2010, par Desinfos

L’enseignement de la Shoah en France est « exemplaire » même si on perçoit « des menaces » sur sa poursuite, a déclaré mardi 5 octobre 2010 le président du CRIF, Richard Prasquier, lors d’une conférence de presse sur le cas de Catherine Pederzoli, enseignante d’histoire à Nancy suspendue par son administration. « L’enseignement de la Shoah, ce n’est pas seulement l’Histoire, c’est l’apprentissage de la citoyenneté », a-t-il ajouté.


Il a parlé de « menaces » contre cet enseignement parce que le cas de Catherine Pederzoli n’est pas le seul (il a parlé d’autres sanctions ou intimidations) et parce que les survivants qui pouvaient témoigner disparaissent. Richard Prasquier a jugé certains termes utilisés dans le rapport de l’Inspection générale de l’Education nationale visant Mme Pederzoli « inacceptables » et s’est dit « indigné » que des inspecteurs aient pu utiliser des arguments comme « l’excès d’emploi du mot Shoah ». Le débat qui a été organisé par l’association de la Presse israélienne à Paris réunissait Richard Prasquier, Catherine Pederzoli et l’écrivain Guy Konopnicki, porte-parole de son comité de soutien.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil