Quand le théatre tire les ficelles aux politiciens

Par Thérèse Zrihen Dvir

dimanche 29 août 2010, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur therese-zrihen-dvir.over-blog.com

La grande majorité des acteurs des théâtres israéliens, ont décidé de censurer le nouvel auditorium d’Ariel, qui sera inauguré l’automne prochain, ravivant le débat sur la supposée colonisation. Une pétition signée par plus de soixante comédiens et hommes de théâtre qui se sont engagés à refuser de jouer dans l’implantation juive d’Ariel, en Cisjordanie, la veille de la reprise des pourparlers avec les palestiniens, a été déposée ces derniers jours. Les quatre compagnies, Habima, Cameri, Beit Lessin et le théâtre de Beersheba, ont affirmé dans un communiqué conjoint qu’elles ne céderaient pas. « Nous respectons les opinions politiques de nos acteurs, mais nous ferons en sorte que ce que le théâtre israélien a de mieux, aille à Ariel », écrivent-elles



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil