Oui ! La clôture de sécurité anti-terroriste sauve des vies

vendredi 2 juillet 2004

Le fait que la vie de beaucoup d’Israéliens a été épargnée est l’une des conséquences directes de l’édification de la barrière anti-terroriste .et ceci est démonté par les faits résumé dans le tableau ci-joint, comparant le nombre d’attaques-suicides avant et apres la construction de la Barriere anti-terroriste.


Le tableau ci-dessous montre le nombre de victimes d’attaques-suicides avant et après la construction de la Barrière. Il s’agit d’attaques perpétrées en Israël par des terroristes provenant de Judée-Samarie.

Le nombre de gauche est celui des tués et celui entre parenthèses, celui des blessés - Tués (blessés).

Le vert représente les zones où la barrière a déjà été construite, le rouge les zones où il n’y a pas encore de barrière.

Ces derniers mois, les statistiques montrent qu’il y a une baisse drastique dans le nombre d’attaques perpétrés par les organisations terroristes palestiniennes.

Cette tendance n’est pas due à une baisse dans la volonté des organisations terroristes de réaliser de telles actions ou à un effort de l’Autorité palestinienne de les prévenir mais uniquement à la décision prise par Israël de construire une barrière anti-terroriste et à sa lutte incessante contre les organisations terroristes et leur infrastructure.

Il apparaît clairement que là où la barrière a été achevée, les organisations terroristes n’ont pas réussi à la traverser.

La barrière anti-terroriste remplit donc son rôle : Sauver des vies.

Le fait que la vie de beaucoup d’Israéliens a été épargnée est l’une des conséquences directes de l’édification de la barrière anti-terroriste .


La revue des infos

Mots-clés

Accueil