EDITORIAL sur Radio J - 2 juin 2010 à 7 h 45

Serge HAJDENBERG

mercredi 2 juin 2010, par Desinfos

Un nouvel homme est né : l’humaniste-terroriste. Plus beau qu’un louis d’or, Miss Monde ou le gagnant de l’Eurovision, tout le monde l’aime, tout le monde l’adore : il ne faut pas lui faire de mal, c’est le nouveau veau d’or. Il faut l’aider à croître et à se multiplier. Comment osez vous même tenter de l’empêcher d’accomplir sa noble mission : détruire Israël et jeter ses habitants juifs à la mer et par la même occasion les druzes et les chrétiens avec.


Bien évidemment, il faut permettre aux humano-terroristes d’aider les kamikazes, les lanceurs de quassams et autres poseurs de bombes ou kidnappeurs. Oui ! humano-terroristes de tous les pays, unissez-vous, manifestez de toutes vos forces, utilisez la démocratie, Internet et votre fric pour essayer de détruire la barrière de sécurité, cette saloperie qui vous empêche d’assassiner les israéliens. C’est devenu insupportable, vous ne pouvez plus tuer tranquillement.

Je me dois, chers humano-terroristes, d’apprécier votre club d’amis à sa juste valeur :

Jérusalem, berceau de la civilisation et de la pensée européennes ne mériterait pas que des soldats israéliens prennent des risques pour elle ?

Souvenez vous de ces mêmes types d’attaques violentes d’une grande partie de la presse et de certains politiciens qui au moment de la 1ère guerre du Liban ont abouti aux attentats de la rue des Rosiers et de la synagogue de la rue Copernic.

Avec ou sans arrières pensées on désigne déjà les coupables, coupables de croire en Israël et de dénoncer et de s’opposer aux pseudos humanistes mais réels terroristes.

Je lis dans un grand quotidien du matin, de gauche, à propos des manifestations anti-israéliennes, écoutez bien les mots :

A Londres, plusieurs centaines de personnes sont descendues dans la rue.
A Amman 2 000 protestataires.
A Strasbourg et autres villes françaises plusieurs milliers de manifestants.
A Paris 1 200 personnes près de l’ambassade d’Israël, rassemblement émaillé par de brefs incidents avec de jeunes juifs.

Oui, oui, lorsque vous soutenez le terrorisme vous êtes des personnes, des protestataires, des manifestants.

Quand vous vous opposez au terrorisme, pas de doute vous êtes des juifs.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil