Les dirigeants iraniens redoublent d’efforts pour soulever la rue palestinienne

Par A. Savyon et Y. Mansharof * - MEMRI Middle East Media Research Institute

mercredi 31 mars 2010, par Desinfos

Ces dernières semaines, l’Iran a redoublé d’efforts pour mobiliser les organisations de résistance palestiniennes contre Israël, notamment par des déclarations publiques et des promesses d’assistance et de soutien. Téhéran a choisi de mobiliser les organisations de résistance palestiniennes et de monter en épingle l’imminence d’une troisième Intifada, estimant apparemment qu’il est plus prudent d’agir sur la scène israélienne que sur la scène libanaise – où Téhéran, Damas et le Hezbollah pourraient avoir à en payer le prix.


En revanche, soulever l’arène palestinienne, qui se trouve actuellement dans l’impasse, permettrait à Téhéran d’imposer, sans plus attendre, sa position dans le monde islamique – aux dépens de l’Egypte et de l’Arabie saoudite – et sans avoir à payer un quelconque prix.

C’est aussi un moyen de défier les Etats-Unis face aux derniers efforts déployés par l’administration américaine pour permettre une reprise des négociations israélo-palestiniennes.

Immédiatement après le Sommet de Damas du 25 février 2010, en présence du président syrien Al-Assad et du président iranien Ahmadinejad, Téhéran a hébergé une conférence de deux jours sur la « solidarité nationale et islamique pour l’avenir de la Palestine », en présence des dirigeants des factions palestiniennes. Lors de cette conférence, Ahmadinejad a tenu des propos anti-israéliens particulièrement virulents.

Il convient toutefois de souligner que le Hamas, mouvement arabe sunnite, n’est pas particulièrement empressé de se voir placé sous l’autorité de l’Iran chiite, et qu’il existe en son sein des divergences d’opinion sur le sujet ainsi que des rivalités entre dirigeants du Hamas à Gaza et à Damas.


Lire le rapport intégral en anglais :
http://www.memri.org/report/en/0/0/...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil