Une visite qui compte dans le dialogue judéo-chrétien

La Croix

vendredi 15 janvier 2010, par Desinfos

Du côté catholique comme du côté juif, la visite de Benoît XVI, dimanche 17 janvier, marque la volonté de montrer que le geste historique de 1986 a marqué une étape sur laquelle on ne peut plus revenir Entre la colline du Vatican et l’ancien ghetto juif où se dresse la synagogue, il n’y a que le Tibre à traverser. Deux kilomètres, à peine, mais qui représentèrent, en 1986, lorsque Jean-Paul II les parcourut, le « plus long voyage de l’histoire » : il avait fallu deux mille ans pour que, après saint Pierre, un pape pénètre de nouveau dans une synagogue ! Jean XXIII, lui, s’était seulement arrêté de loin pour la bénir…


Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur www.la-croix.com/


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil